Quelques photos commentées par Michel Chaillou

Support du souvenir, les photos familiales ont été souvent décrites par Michel Chaillou dans ses romans ou ailleurs

Nous livrerons ici, au fil des investigations dans ses archives, les photos commentées par l’écrivain, sans ordre chronologique, un peu à la manière « mêlée » de ses livres autobiographiques.

Au « Château » vers 1914. Alice à g., sa mère Marie, et Jean son fils, « l’oncle Jean ».

« Mon oncle Jean, enfant malade dans un lit bordé par le dix-neuvième siècle en la personne de sa grand-mère, mon arrière-grand à la chevelure étagée en hauteur, sorte de déité obscure qui nous regarde. J’en suis ému aux larmes. Pourquoi ? Pourquoi ce besoin de tant de regards en arrière ? Cet attelage obscur de mon sang dont je peine à dénombrer les montures, les galops, les trots, les marches au pas ? »

Journal, 24 juillet 2001, p. 304

Rappelons qu’Alice est la grand-mère maternelle de Michel Chaillou. Fille de la bourgeoisie nantaise elle s’est enfuie avec le gitan Donval dont elle a eu deux enfants, Jean et Eva. Jean a été élevé par sa grand-mère, Marie Gilleult, qui habitait à Nantes une vaste maison appelée « le Château ».

Michel Chaillou