Audios

La voix de Michel Chaillou à travers quelques enregistrements : émissions de radio, rencontres ou conférences.

Georges Perec /Michel Chaillou : une estime réciproque

Archive audio : quand Georges Perec dit ses "affinités" avec Michel Chaillou

 

Interrogé en 1978 par Jacques Chancel dans l’émission Radioscopie après la parution de La Vie mode d’emploi Georges Perec évoque sa position dans le monde littéraire. Parmi les deux écrivains qu’il cite, figure Michel Chaillou qui avait publié deux années auparavant Le Sentiment géographique.

 

Cet extrait de l’émission évoquant sa « fascination » devant son écriture est particulièrement émouvant.

Les deux écrivains s’étaient connus autour de Roland Barthes, ils se fréquentaient et se lisaient avec une attention affectueuse.

La Princesse de Clèves lue et relue par Michel Chaillou

Extrait d'une émission de la série "Tire ta langue" d'Olivier Germain-Thomas

« Les mots de la passion« , ce thème proposé par l’écrivain et producteur de radio Olivier Germain-Thomas dans l’émission Tire ta langue de février 1987, conduisait tout naturellement à Mme de La Fayette. Michel Chaillou dit son admiration pour La Princesse de Clèves, essaie de définir sa langue abstraite et brûlante, langue de la « retenue forcenée » et du corps absent.  

Ecouter

Voir aussi l’article « Madame de la Fayette, une phrase pour un amour » (Les Nouvelles littéraires n°2633, 27 avril au 3 mai 1978)

Une fenêtre ouverte sur le XVIIe siècle

Une archive audio de 1986, extraite d'une émission de France Culture consacrée à la langue du XVIIe siècle.

« Michel Chaillou, vous ouvrez une fenêtre chez vous et vous vous trouvez au XVIIe siècle? » à cette question posée par Olivier Germain-Thomas sur France Culture en 1986, Michel répond en dévoilant quelques aspects du « pays de son cœur ». Il s’exprime sur la préciosité injustement décriée, cette sublimation du langage qui fait que « l’amour devient son propre amant », émet le vœu d’écrire une anthologie des auteurs ignorés de la littérature française,  évoque quelques noms dont Chapelle et Bachaumont, Charles d’Assoucy, Pierre Thomas du Fossé.

Ce projet d’une histoire littéraire atypique trouvera sa réalisation quatre ans plus tard avec l’écriture du « Petit guide pédestre de la littérature française au XVIIe siècle »(Hatier, 1990), le premier des 24 volumes de la collection « Brèves Littérature » qu’il dirigera jusqu’en 1996.

L’ extrait donné ci-après est tiré d’une émission consacrée à la langue du XVIIe siècle. L’allusion à la parution du Rêve de Saxe aux éditions Ramsay permet de situer l’enregistrement au printemps 1986.

Archive audio : Michel Chaillou face à ses jeunes lectrices

Sur les ondes de France Culture, le 13 février 1985

Des lycéennes du Lycée La Fontaine racontent leur lecture de La Vindicte du sourd, roman d’aventures pour la jeunesse paru l’année précédente aux éditions Gallimard.

Une archive précieuse où l’on entend Michel Chaillou lire le début du livre. Le jeu de questions-réponses et  les réactions très fines des jeunes filles révèlent bien des choses sur la genèse du roman, l’intrigue, le décor, les personnages,  le rôle du style, etc. Le dialogue est orchestré par les deux producteurs de l’émission Le livre ouverture sur la vie, Monique Bermond et Roger Boquié.

1er avril 1983 avec Nicolas Hulot sur France Inter

Une nouvelle archive numérisée, publiée le 6 juillet 2020 sur YouTube

C’était en 1983, quand Nicolas Hulot animait sur France Inter les émissions « Virus « et « Les Fêlés ». Michel Chaillou venait de publier Domestique chez Montaigne dans la collection « le chemin » chez Gallimard . Il avait longuement fréquenté le pôle sud quelques années auparavant en écrivant en 1977 Perdus dans la mer de Weddell, un feuilleton radiophonique pour France Culture.

Dans des circonstances aujourd’hui oubliées le futur écologiste rencontra l’écrivain et ils montèrent ensemble ce poisson d’avril. Michel Chaillou prétendument revenu d’une expédition en Antarctique racontait au micro de Laurence Blondel et Nicolas Hulot sa découverte de « La Vallée de l’effort soutenu », verte prairie au milieu des glaces. Sa brillante évocation d’un voyage imaginaire trompa beaucoup d’auditeurs. A notre époque de réchauffement climatique elle prend une très curieuse actualité.

Cette archive sonore fait partie du fonds Chaillou de la BnF.

 

Ecouter l’émission

Michel Chaillou, conteur d’histoires hantées.

Raconter une histoire en la masquant. C’est le jeu auquel Michel Chaillou s’est livré sur France Culture  en octobre et novembre 1984, invité par Alain Veinstein dans  l’émission Le goût du jour. Il évoquait un livre célèbre mais en effaçant  les repères trop identifiables, n’en retenant que le parfum et l’atmosphère. Aux auditeurs de retrouver le titre qui inspirait son récit. Le jeu n’existe plus puisque nous révélons la clé de l’énigme mais ils étaient nombreux à trouver  les réponses, pourtant pas toujours évidentes.

Béatrix de Balzac
et la règle du jeu expliquée par Alain Veinstein

 

Jean Sbogar de Charles Nodier

 

La présentation du jeu par Michel Chaillou

Du temps de Jonathamour et du lycée de Saint-Germain-en-Laye

Le témoignage de Maurice Bellot, à la radio de Melle, en 1995, quelques mois après la parution de La Vie privée du désert.

Interrogé par Jacques Polvorinos sur le Boustrophédon, la radio associative de Melle  en octobre 1995, Maurice Bellot (1926-2017), ancien proviseur du lycée municipal de Saint-Germain retiré à Melle, raconte son amitié avec Michel Chaillou qu’il avait accueilli dans son établissement à la rentrée 1963-1964.

Voici quelques extraits de cette interview.

Une lecture russe de Michel Chaillou

Extrait de l'émission Du jour au lendemain d'Alain Veinstein, "Dans la bibliothèque de Michel Chaillou", France Culture du 27 avril 1991

Dans les années 1990, Michel Chaillou a été régulièrement invité par Alain Veinstein pour raconter ses lectures sur France Culture.
Écoutons-le parler en avril 1991 du Récit d’un pèlerin russe,  l’un des ouvrages de la littérature russe qui lui a servi à écrire La rue du capitaine Olchanski son « roman russe » paru le mois précédent aux éditions Gallimard.

 

 

Archives : Michel Chaillou et Gilles Servat, une rencontre à Nantes, il y a 40 ans

Gilles Servat et Michel Chaillou en août 1989

Les archives de l‘Institut national de l’audiovisuel recèlent des émissions fort éclairantes sur le lien de Michel Chaillou à la ville de Nantes. Cette séquence en particulier extraite de l’émission Midi Cocktail du 6 septembre 1989 animée par le  journaliste Christian Rolland sur FR3 Rennes. Michel Chaillou venait de recevoir quelques mois auparavant le prix des libraires  pour La Croyance des voleurs

Michel Chaillou sur Radio Aligre

En guise de post-face au colloque des 7 et 8 février 2019, Philippe Vannini évoquera Michel Chaillou dans sa prochaine émission des Jeudis littérairesle jeudi 21 mars 2019.

Invités autour du micro  : François Berquin, Pauline Bruley, Michèle Chaillou et Jean Védrines.

A écouter en direct à 10 heures sur FM 93.1.  Puis après, en podcast.

Rappelons que Philippe Vannini avait bien souvent invité Michel Chaillou dans ses Jeudis littéraires, le premier entretien remontant à juillet 1986, après la publication du Rêve de Saxe. Grâce à son autorisation, quelques-uns deces enregistrements sont disponibles sur notre site via YouTube.

Hommage à Michel Chaillou 25 juin 2015

Après La Fuite en Egypte 7 avril 2011

Après le Crime du beau temps 15 avril 2010

 

 

Une conférence de Michel Chaillou sur Madame de Charrière

Prononcée le 18 mai 1987 à La Chaux-de-Fond à l'invitation du Club 44, une importante institution culturelle de la Suisse romande.

Cette conférence retrouvée dans les archives sonores du Club 44  s’intitulait « Le roman de l’esprit : la correspondance de Madame de Charrière ».  Si l’on veut y ajouter le décor et les circonstances, on peut se référer au récit qu’en fait Michel Chaillou dans son Journal à la date du 20 mai 1987 (p.52 à 55).

Écouter

 

Dans La nuit rêvée de Michel Deguy France Culture 11 octobre 2015

Une évocation de Michel Chaillou par son ami de toujours, qui choisit de faire entendre comme "archive" l'émission de Du jour au lendemain du 14/03/1990

Interrogé sur la revue Po&sie, Michel Deguy évoque Michel Chaillou « qui a fait plus qu’y écrire ». « Nous étions très proches l’un de l’autre,  collègues de beaucoup de façon : par l’Université Paris VIII, les Cahiers du chemin d’abord, la revue Po&sie, et l’amitié. C’était un homme de lecture extraordinaire. Il cherchait comme un fou la langue française… »

Écouter

Michel Chaillou